La bibliothèque comme lieu

Les bibliothèques universitaires américaines ont réagi depuis plusieurs années à la concurrence de l’Internet en se repensant comme lieu, et en réévaluant en particulier la priorité de considérations matérielles comme le confort (voir par exemple: The Deserted Library: As Students Work Online, Reading Rooms Empty Out – Leading Some Campuses to Add Starbucks / Scott Carlson, The Chronicle of Higher Education, 16.11.2001: « ‘Thinking of a library as an information center is the first step toward losing it,’ says William M. Sullivan, a senior scholar at the Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching. The library is more than merely a tool or a warehouse for data, and — except perhaps for buildings built during the 1960s and ’70s — campus architecture reflects that. »)
Voir aussi le billet de Laure Endrizzi sur le blogue Urfist -Info du 11.07.2006 : L’éducation à l’information: une question de lieu ? qui envisage la bibliothèque, publique ou universitaire, comme lieu d’initiation à la culture documentaire.


No Responses Yet to “La bibliothèque comme lieu”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s