Tachitypie (Imprimerie 2.0) / Paul-Louis Courier (1820)

04Fév09

Pamphlets politiques et littéraires de Paul-Louis Courier. (Paris: Paulin, 1831).

On mande de Berlin que le docteur Kirkausen, fameux mathématicien, a depuis peu imaginé de nouveaux caractères, une nouvelle presse maniable, légère, mobile, portative, à mettre dans la poche, expéditive surtout, et dont l’usage est tel, qu’on écrit comme on parle, aussi vite, aisément: c’est une tachitypie. On peut, dans un salon, sans que personne s’en doute, imprimer tout ce qui se dit, et, sur le lieu même, tirer à mille exemplaires toute la conversation, à mesure que les acteurs parlent. La plume, de cette façon, ne servira presque plus, va devenir inutile. Une femme, dans son ménage, au lieu d’écrire le compte de son linge à laver, ou le journal de sa dépense, l’imprimera, dit-on, pour avoir plus tôt fait. Je vous laisse à penser, monsieur, quel déluge va nous inonder, et ce que pourra la censure contre un pareil débordement. Mais on ajoute, et c’est le pis pour quiconque pense bien ou touche un traitement, que la combinaison de ces nouveaux caractères est si simple, si claire, si facile à concevoir, que l’homme le plus grossier apprend en une leçon à lire et à écrire. Le docteur en a fait publiquement l’expérience avec un succès effrayant; et un paysan qui, la veille, savait à peine compter ses doigts, après une instruction de huit à dix minutes, a composé et distribué aux assistans un petit discours, fort bien tourné, en bon allemand, commençant par ces mots: Despotés ho nomos; c’est-à-dire, comme on me l’a traduit: la loi doit gouverner. Où en sommes- nous, grand Dieu! qu’allons-nous devenir! Heureusement l’autorité avertie a pris des mesures pour la sûreté de l’État: les ordres sont donnés; toute la police de l’Allemagne est à la poursuite du docteur, avec un prix de cent mille florins à qui le livrera mort ou vif, et l’on attend à chaque moment la nouvelle de son arrestation. La chose n’est pas de peu d’importance; une pareille invention, dans le siècle où nous sommes, venant à se répandre, c’en serait fait de toutes les bases de l’ordre social; il n’y aurait plus rien de caché pour le public. Adieu les ressorts de la politique: intrigues, complots, notes secrètes; plus d’hypocrisie qui ne fût bientôt démasquée, d’imposture qui ne fût démentie. Comment gouverner après cela? (Lettre X, pp. 96_98)



No Responses Yet to “Tachitypie (Imprimerie 2.0) / Paul-Louis Courier (1820)”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s