A quoi sert une bibliothèque (antique) ?

03Mai08

On voit qu’une bibliothèque antique n’est pas forcément un lieu de délicates jouissances littéraires ou intellectuelles, mais le conservatoire d’ouvrages de référence destinés à servir.

Dans le cabinet d’un homme de lettres: pratiques lettrées dans l’Égypte byzantine, d’après le dossier de Dioscore d’Aphrodite / Jean-Luc Fournet (in: Jacob, Christian (dir.). Des Alexandries II. Paris: Bibliothèque nationale de France, 2003.)

Il faut préciser, quant à servir, qu’il ne s’agit pas, dans la bibliothèque de l’antiquité tardive, de réservoir d’informations, ce qui nous viendrait spontanément à l’esprit, mais de réservoir de séquences culturelles, séquences d’expressions, d’histoires, de manières de dire…

(Préciser aussi qu’il s’agit, dans l’article cité, d’une bibliothèque privée mais il ne me semble pas que ça change la portée de la notation. Plus de notes de lecture: Dans le cabinet d’un homme de lettres.)



One Response to “A quoi sert une bibliothèque (antique) ?”


  1. 1 Dans le cabinet d’un homme de lettres (fragment de journal) « cercamon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s