Désherbage, le point de vue d’un économiste

23Sep07

Dani Rodrik’s weblog: Librarians’ folly?

« the Baker Library at the Harvard Business School discarded in 1984 all of the books that had not been checked out in the last fifty years (including most of its collection of Friedrich List). Reinert says that he subsequently bought some of these books from book dealers.
I find this to be outrageous, and almost hard to believe. »



No Responses Yet to “Désherbage, le point de vue d’un économiste”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s