Bibliothèques numériques (2): document vs. collection

27Juil06

Dernière version de ce billet dans les articles.

L’utilisateur final veut aujourd’hui avoir affaire au document lui-même (et non à la collection) pour l’intégrer à sa « bibliothèque numérique » personnelle.

Cette proposition s’inspire de mon expérience (toute fraîche) de co-responsable d’une Urfist. Comme vous le savez, la mission des Unités Régionales de Formation à l’Information Scientifique et Technique vise en priorité un public très ciblé, les enseignants, les chercheurs (y compris les étudiants à partir du master 2) et les professionnels de la documentation. Je ne prétends donc pas que cette proposition est vraie pour tout type de public mais les publics que nous servons sont néanmoins des utilisateurs fortement intéressés par les bibliothèques numériques.

Nos formations ont beaucoup évolué depuis la création des Urfist où il s’agissait alors essentiellement de la formation à l’utilisation des bases de données, et plus pour les intermédiaires, bibliothécaires et documentalistes que pour les utilisateurs finaux de l’information, les chercheurs. Aujourd’hui la plupart de nos formations visent à donner à nos utilisateurs la maîtrise d’outils leur permettant une appropriation personnelle de l’information pertinente. Les technologies dite « web 2.0 » et en particulier les fils de syndication leur permettent d’amener dans un environnement qu’ils choisissent et paramètrent eux-mêmes les informations dont ils ont besoin. Ils se construisent ainsi, de façon plus ou moins bricolée (liens sur des pages html, collections de signets, publication de fils de syndication sur des pages ad hoc, etc.) leur environnement numérique de travail personnel qui deveint leur portail d’accès à l’information numérique disponible.

S’agissant du public universitaire, cette tendance en rencontre une autre, celle de la personnalisation des accès aux données des systèmes d’information de nos établissements par la mise en place des ENT. Parmi les données de ces systèmes d’informations, il y a bien sûr les données documentaires. Il est trop tôt pour dire si l’environnement numérique personnel et l’environnement numérique de travail institutionnel pourront se confondre où si le second restera limité au traitement des données institutionnels. Dans tous les cas, on a affaire à une logique commune: la personnalisation des moyens d’accès à la documentation.

Quelles conséquences s’agissant des bibliothèques numériques?

– il est possible, à la lumière des pratiques les plus récentes, que le portail documentaire soit une étape transitoire et que le lieu d’accès privilégié aux réservoirs documentaires soit l’espace de travail de l’utilisateur final, lequel se constitue à l’aide de différents outils sa bibliothèque virtuelle personnelle (en d’autres termes que le modèle pour l’accès au document numérique ne soit plus la bibliothèque publique mais la bibliothèque privée – hautement sophistiquée, il est vrai, sur le modèle des bibliothèques publiques).

– l’utilisateur des bibliothèques numériques, l’utilisateur universitaire du moins, ne demande pas qu’on pense à sa place et dans cette mesure il est peu sensible à l’effort qui serait fait de lui proposer des collections raisonnées. Il craindrait sans doute que l’insistance sur l’exigence qualitative minore l’urgence quantitative.

– quant au qualitatif, l’utilisateur universitaire rompu aux nouvelles technologies du web ne le verrait pas du côté de la sélection et de la mise en forme « pédagogique » des collections mais plutôt dans l' »équipement » du document en métadonnées. C’est la qualité du format du document numérique et de son équipement en métadonnées, selon des standards reconnus, qui vont garantir son interopérabilité, c’est à dire sa visibilité pour les moteurs de recherche de référence du chercheur et son intégration possible dans l’environnement de travail de celui-ci.



No Responses Yet to “Bibliothèques numériques (2): document vs. collection”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s