Googlisation?

05Mai06

(Commentaire sur Morin: stats opac)

Comment comprendre "googlisation"? J'y sens du péjoratif. En somme quoi? Nos utilisateurs deviennent feignants, déculturés (quant à la recherche)? Et de l'autre côté l'outil se sophisitique, travaille à sa place: introduit de la pertinence dans le listage des résultats, voire clustérise à la Exalead (voir les précédents billets ici et le billet de Figoblog sur RedLightGreen et les "nouveaux catalogues)? Ce transfert de l'effort de l'utilisateur vers l'outil, c'est en somme ce que Platon reprochait déjà à l'écriture:
"Parce qu’ils auront foi dans l’écriture, c’est par le dehors, par des empreintes étrangères, et non plus du dedans et du fond d’eux-mêmes, que les hommes chercheront à se ressouvenir. Tu as trouvé le moyen, non point d’enrichir la mémoire, mais de conserver les souvenirs qu’elle a. Tu donnes à tes disciples la présomption qu’ils ont la science, non la science elle-même. Quand ils auront, en effet, beaucoup appris sans maître, ils s’imagineront devenus très savants, et ils ne seront pour la plupart que des ignorants de commerce incommode, des savants imaginaires au lieu de vrais savants."

(Voir le contexte ici)



One Response to “Googlisation?”


  1. 1 Notre mémoire externalisée « bibliothécaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s