France Culture: Les revues scientifiques sont-elles encore crédibles?

11Fév06

[Notes à l'écoute de l'émission de Michel Alberganti:]
Sur la question de la validation des articles scientifiques:
– la crise du modèle "revues" de la communication scientifique est avérée. Dans la plupart des cas (et de façon croissante) les résultats factuels ne peuvent pas être vérifiés. Le mode normal est la répétition de l'expérience mais dans de plus en plus de disciplines, les expériences nécessitant des matériels lourds et coûteux (accélérateurs de particules, etc.) ne sont pas, pratiquement, répétables. La validation se fait donc en fonction de leur cohérence interne et externe, de la cohérence de leur présentation, et aussi de la réputation des auteurs. De ce point de vue, il a été dit que si l'article de Hwang a été accepté par Nature, c'était en grande partie, sinon principalement parce qu'il était co-signé par un scientifique qui fait autorité sur le clonage (il avait échoué peu avant à cloner des singes – ce qui rendait son appui à Hwang d'autant plus crédible), lequel s'est ensuite rétracté lorsque l'enquête journalistique (la chaîne NBC coréenne) a commencé à faire pressentir le bidonnage (enquête pas déclenchée d'ailleurs pour des raisons scientifiques mais éthiques: la question initiale ayant été mais où a-t-il pris ces ovocytes?). Il semble que la pratique serait courante, de co-signer un article rendant compte de recherches auxquelles on n'a pas participé, en particulier dans le domaine bio-médical.
– Robi Péchanski y présente les archives ouvertes comme un recours permettant une meilleure vérification par l'exposition de l'article à une communauté plus large avant publication. C'est notable parce que l'objection a été exprimée contre les AO de présenter des communications scientifiques non validées vs. la publication dans des revues qui a fait l'ojet d'un peer-reviewing.
– le mode "article" de la communication scientifique limite l'accès aux procédures et données des expériences. Robi Péchanski montre que le mode électronique et ouvert de la communication scientifique permet de doubler l'accès aux articles d'un accès aux données sous d'autres formes (BDD) donc la possibilité, sans répétition intégrale de l'expérience, d'une vérification plus précise de leur cohérence.



One Response to “France Culture: Les revues scientifiques sont-elles encore crédibles?”


  1. 1 Fiabilité du circuit traditionnel de publication scientifique (médicale ?) « bibliothécaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s